Petit précis à l’usage de l’amateur de littérature chinoise contemporaine – Noël Dutrait

Voilà un livre que j’ai beaucoup croisé au cours de ma scolarité sans que je ne m’y penche jusqu’à maintenant. J’essaye la plupart du temps de lire un maximum de livre des bibliographies que mes profs me conseillent, mais des fois, il y en a juste trop. (Et plus la bibliographie est grande, moins je lis les livres malheureusement. ^^) Alors qu’on me le conseillait une nouvelle fois dans une bibliographie, je me suis dit que j’allais m’y mettre. ^^

Le petit précis à l’usage de l’amateur de littérature chinoise contemporaine (On va faire simple et abréger en Petit précis pour les prochaines fois, d’accord ? ^^) décrypte toute la littérature des années 1976 à 2001. Les différents courants et auteurs de cette période sont présentés de manière très détaillée. Pour chaque auteur présenté, Noël Dutrait fait correspondre une courte biographie, un courant littéraire, certaines de ses œuvres les plus connues et d’autres auteurs du même mouvement littéraire. Ce livre m’a permis aussi bien d’en savoir bien plus sur certains auteurs relativement connus que j’avais déjà lus (comme par exemple Weihui (Autrice de Shanghai Baby), Chi Li (Triste Vie) ou Su Tong (Je suis l’empereur de Chine)), que de me noter des idées d’auteurs que je ne connaissais pas ou que de nom (Guo Moruo, Ba Jin etc…).

Ce petit précis à été publié en 2001, soit un an après l’obtention du prix Nobel de littérature par Gao Xingjian. Fun Fact : on peut voir que Mo Yan, le prix Nobel de littérature en 2012 apparait beaucoup dans les pages de ce livre, et que c’était déjà un auteur très reconnu en Chine et à l’étranger avant l’obtention du prix. (Et je m’aperçois que sur ces deux prix Nobel, je ne vous ai jusqu’à présent parlé que d’une seule œuvre, La Carte au trésor de Mo Yan, alors que j’en ai lu d’autres ! ^^ )

Évidemment, le but de l’ouvrage n’est pas de créer une liste exhaustive des auteurs et courants de la période, et d’ailleurs, Le petit précis reste un petit précis : ce livre fait à peine plus d’une centaine de page, et à mon sens, c’est bien suffisant. Les courants majeurs sont tous présentés à ma connaissance et la diaspora chinoise n’est pas oubliée : la littérature chinoise ne se limite pas aux auteurs de Chine continentale. C’est aussi les écrivains de Taiwan, de Hong-Kong et de tous les expatriés hors de Chine.

Pour le coup, je trouve le titre du livre très bien fait, puisque je ne peux décemment recommander ce livre qu’aux gens qui peuvent se reconnaitre dans le titre. Tous les “amateurs de littérature chinoise contemporaine” (C’est pas si restrictif que ça, si ? ^^) trouveront probablement beaucoup d’informations pouvant les intéresser ici. Et pour tous les curieux d’en apprendre plus sur la littérature chinoise, c’est un très bon résumé des différents courants et auteurs majeurs (et relativement récents ^^).