Catégorie : Autobiographies

Sept ans d’aventures au Tibet – Heinrich Harrer

On ne présente plus le film Sept ans au Tibet de Jean-Jacques Annaud, avec Brad Pitt dans le rôle principal, et d’ailleurs j’en parlerai probablement sur le blog un jour… Mais voilà tout d’abord le livre qui l’a inspiré : Sept ans d’aventures au Tibet, de Heinrich Harrer ! Heinrich Harrer est un alpiniste allemand qui s’est retrouvé prisonnier de guerre en Inde lorsque la seconde guerre mondiale a débuté. L’Inde étant alliée à la Grande-Bretagne, les allemands présents sur le territoire ont été faits prisonniers. Or, Heinrich Harrer n’a pas trop envie de passer toute la guerre en prison,

Lire la suite

Notre histoire, Pingru et Meitang – Rao Pingru

Voici un livre dont j’avais pas mal entendu parlé, et énormément en bien, donc quand je l’ai trouvé d’occasion à l’Emmaüs à coté de chez mes parents, j’ai sauté sur l’occasion, et je n’ai pas été déçu ! L’auteur de ce livre, Rao Pingru, nous raconte son histoire, au travers du XXème siècle chinois, avec sa femme, Meitang. Ce livre a été écrit dans les années 2000, après la mort de Meitang, et alors que Pingru avait plus de 90 ans et il nous raconte en quelque sorte une vie “banale” pour les chinois de l’époque, ce n’est pas la

Lire la suite

Le Journal de Ma Yan

En 2002, le journaliste français Pierre Haski écrit dans le journal Libération l’histoire de Ma Yan, une jeune fille chinoise de la région du Ningxia dont la famille n’a plus les moyens de lui payer les frais de scolarisation. La même année est publié son journal intime, où elle relate sa vie quotidienne, et son rapport à l’éducation dans son pays. Ce livre est donc le journal intime de Ma Yan, une écolière qui raconte son quotidien dans sa famille et à l’école, jusqu’à ce que ses parents n’aient plus les moyens de la scolariser. Ce journal n’a pas pu

Lire la suite

Passagère du silence – Fabienne Verdier

Aujourd’hui, on parle calligraphie et voyage initiatique avec Passagère du Silence, l’autobiographie de Fabienne Verdier. Quoi de mieux pour étudier la calligraphie chinoise que de partir 10 ans en Chine et d’étudier directement avec un professeur de calligraphie ? (c’est une question rhétorique, évidemment, ne cherchez pas de solutions à cet épineux problème.) C’est donc pour la Chine que Fabienne Verdier s’est embarquée au début des années 1980 afin d’apprendre la calligraphie chinoise. (Je radote ?) Bon, ça ne se fera pas aussi facilement que prévu au début : afin de savoir parfaitement calligraphier, il faut tout d’abord maitriser les

Lire la suite