The Empress Ki

The Empress Ki est le deuxième drama dont je parle sur le blog ! Après le drama chinois Nirvana in fire, qui avait mis la barre très haute, c’est au tour de The Empress Ki, drama de 52 épisodes, coréen cette fois, mais dont l’intrigue se déroule en Chine.

Ki Yang, jouée par Ha Ji-Won.

Dans ce drama, nous suivons l’évolution et la montée des rangs sociaux de Ki Yang, qui deviendra plus tard l’impératrice Ki (Qi en Pinyin). Le pitch de départ est pas mal : montrer par quels moyens une femme à l’origine envoyée en tribu dans un pays voisin peut se retrouver impératrice de la dynastie Yuan, il y a pas mal de matière pour en faire un bon drama long. Mais celui-ci a de gros problèmes : par exemple, le scénario est bourré d’incohérences, jusqu’à rendre certains personnages complètement contradictoires. De plus, j’aime bien juger de la qualité d’une fiction en fonction des “méchants”, et ici, le grand méchant de la série est un vieillard qui tremble littéralement de rage à chaque fois qu’il reçoit une mauvaise nouvelle, assisté de ses fils, deux généraux de l’empire, dont un, vraiment, totalement inutile (On ne t’oubliera pas Tapjahe (ou peut-être que si ^^) ). Bref, les méchants ne sont clairement pas le point fort de la série. ^^ La série alterne des moments de gros coup de mous où il ne se passe pas grand chose (les épisodes 15 à 20 sont vraiment irregardables), avec des moments un peu mieux, où les intrigues sont intéressantes, et (parfois) bien écrites.

Ji Chang-Wook (A.K.A. : Le petit Jiji), dans le rôle de l’empereur Togoontomor, aussi appelé Shundi (une ou deux fois dans la série).

Bon, en parlant du scénario et de ses incohérences… Il y a du travail. Beaucoup de choses posent problème dans ce drama. Pour commencer, la continuité temporelle… Dans les premiers épisodes Ki Yang et le roi de Corée sont emmenés comme prisonniers vers la dynastie Yuan et le groupe est divisé en deux : les uns vont à la capitale, déjà à l’emplacement de l’actuelle Pékin de nos jours, les autres sont envoyés au combat, à la frontière ouest du pays. Je vous ai mis un schéma ci-dessus pour bien vous représenter ce que ça fait. Il y a un trajet qui est au bas mot trois fois plus long que l’autre, mais c’est ce groupe qui arrive en premier. (Magie du cinéma)

Croyez-le ou non, dans le drama, le trajet en jaune est plus court que le rouge.

SPOILER ALERT ! (Pour ce paragraphe) Parmi les autres incohérences du drama, je ne peux pas ne pas parler de l’épisode de l’accouchement de Ki. Elle fuit le palais pour tenter de rejoindre son pays, accouche en chemin dans une grotte, seule. A votre avis, quel est l’objet le plus important qu’elle a emporté dans son minuscule bagage pour fuir ? Oui, une demie-douzaine d’énormes bougies pour pouvoir bien les disposer autour d’elle et éclairer la grotte où elle va accoucher (ou alors elles poussent dans la grotte ??? ^^). Évidemment. Juste après son accouchement, elle perd son enfant ( il meurt pas, hein, il est juste perdu), et décide de retourner au palais, toujours poursuivie par les soldats aux ordres des méchants. Elle arrive au palais blessée et l’empereur, pour la cacher lorsque les soldats fouillent la pièce, la plonge, inconsciente, dans le bain chaud qu’il était en train de prendre. MAIS POURQUOI TU PLONGES QUELQU’UN AVEC UNE PLAIE OUVERTE DANS L’EAU CHAUDE ? Il m’ont rendu fou avec cet épisode… Bref, ce ne sont que quelques exemples, mais le drama est souvent comme ça, cet épisode est juste le pire.

Mais elles sont énormes en plus ces bougies, ça doit peser une tonne, pourquoi elle voyage avec ça ?
L’impératrice douairière, Budashiri, incarnée par l’actrice Kim Seo-Hyung.

Sinon, en vrai, tout n’est pas négatif (j’aurais pas tenu les 52 épisodes sinon). Premièrement, les acteurs sont en général pas mauvais. Leurs personnages sont parfois mal écrits, et font souvent des trucs très incohérents, mais c’est pas la faute des acteurs pour le coup. J’ai pas souvenir d’un personnage vraiment mal joué. De même, les costumes et les décors sont très travaillés, très jolis. Franchement, on se croirait vraiment dans la cité interdite à Pékin, même si elle n’avait pas encore été construite à l’époque. En tout cas, les décors et les costumes sont crédibles, et ça, dans un drama historique, c’est toujours sympa. ^^

Ayushiridara, enfant, joué par Kim Jin-Woo.

Malgré tout ce que j’ai dit, ce drama a eu énormément de succès, tout le monde n’est pas d’accord avec moi, loin de là ! J’ai vu quelques avis qui sont un peu dans le même mood que le mien, mais beaucoup sont vraiment fan de cette série ! Donc même si je n’ai pas forcément tout aimé, vous pouvez essayer vous aussi et vous ferez peut-être partie des gens qui ont adoré ce drama ! Et en tout cas, ça aura eu le mérite de me faire découvrir un peu l’histoire de cette impératrice, dont je n’avais jamais entendu parler avant (même si son histoire a été énormément romancée dans le drama, bien sûr ! ^^)