Le ventre de la Chine – Marc Boulet

Je trouve que je ne parle pas assez de nourriture sur ce blog, c’est pourtant un sujet passionnant ! ^^ Bon, en vrai, j’ai commencé un peu à en parler avec Le gastronome de Lu Wenfu mais c’était romancé ! Maintenant, on parle vraiment d’un essai, un repartage sur la cuisine chinoise !

Le ventre de la Chine se présente sous la forme d’un beau livre, avec de nombreuses photos, mais également beaucoup de texte. Écrit par un journaliste passionné de Chine, ce livre nous présente de nombreuses facettes de la nourriture en Chine. Cuisine quotidienne, de fêtes, cuisines régionales, cuisine des classes supérieures, gastronomie ou bien le rapport des chinois à la gastronomie étrangère, de nombreux sujets sont abordés, même jusqu’au traitement des animaux que consomment ensuite les chinois. Pour le coup, on a un grand tour d’horizon de toute la culture culinaire de Chine. Marc Boulet est lui même fin cuisinier et s’est exercé à la cuisine chinoise afin de pouvoir cuisiner leurs plats à sa belle famille, chez qui il a vécu pendant son séjour en Chine. Ce livre mélange donc anecdotes de voyages ou de la vie quotidienne des chinois vus par un œil d’étranger extrêmement bien intégré dans le paysage.

Comme je l’ai dit, l’auteur est un passionné autant de Chine que de cuisine et en tant que tel, il présente ce qui lui plait dans cette culture culinaire chinoise de manière assez dithyrambique, mais garde tout de même une certaine neutralité vis-à-vis de ce qui semble lui plaire un peu moins, ou qui peut être culturellement dérangeant au premier abords pour un français. Les cotés “sensibles” de la cuisine chinoise (tels la consommation de chiens ou de chats, faits sur lesquels on est assez tatillon en France) ne sont donc pas éliminés, mais sont fournis de manière assez neutre (déformation professionnelle du journaliste qui est là pour informer, je suppose ^^).

On a donc ce ton parfois déroutant : d’un coté ce livre est un peu le journal de ce que cuisinait l’auteur en Chine, pendant ses voyages dans les différentes régions, ou ses relations avec les chinois, et qui cherche à transmettre sa passion dans ses lignes. On peut voir de nombreuses photos de lui, de sa belle-famille, des plats qu’il a pu goûter etc… Et d’un autre coté, on a le ton très formel du journaliste qui cherche à informer son lectorat sur comment se déroulent certaines pratiques culinaires vraiment inhabituelles pour un français.

En bref, je peux dire que j’ai vraiment aimé ce livre, malgré cette rupture dans le ton qui peut intervenir de temps en temps (ou ne pas choquer du tout suivant le lecteur). C’est un ouvrage très complet sur la cuisine chinoise, malgré ce que l’on pourrait penser en lisant les premières pages, qui font plus journal de voyage. Attention en revanche, ce n’est ni un livre de recette ni un livre de cuisine, mais vraiment un essai sur les pratiques culinaires en Chine et dans les différents milieux.