La grande histoire de l’Asie – François Reynaert

Parmi les livres que je lis, il y a un genre que j’apprécie particulièrement : c’est les livres sur l’histoire de la Chine. Mais j’ai toujours un peu peur quand j’en commence un, leur qualité étant vraiment très variable. Bon, là c’est plus large que ce que je lis d’habitude, puisque ça englobe toute l’Asie et pas seulement la Chine.

Je dois avouer qu’avant de commencer ma lecture, j’ai eu peur de pas mal de choses concernant ce livre : il est pas très grand, et pour faire une histoire de l’Asie en aussi peu de pages, je me suis dit qu’il y avait quelques risques. Ce que je craignais le plus, comme le sous-titre du livre est “Chine – Japon- Inde”, est que ce livre ne se concentre que sur ces trois pays, et que les relations de ces pays entre eux ne soient pas du tout traités.

Mais à vrai dire, ce livre traite très bien l’histoire de ces pays, mais pas seulement. Les pays proches de ceux là et ayant eu des relations avec ces pays-là, tels la Corée, la Mongolie ou plusieurs pays d’Asie du sud-est sont également abordés (certes de manière plus rapide). Les histoires de ces pays ne sont pas traités de manière indépendantes, et je trouve que les relations entre les différents pays sont vraiment très bien abordés et les peurs que j’avais initialement concernant la qualité de livre étaient forts heureusement infondées.

Dans ce genre de livre, quel que soit l’auteur, je cherche souvent à trouver si je peux trouver des erreurs, dans les noms, les dates, les faits, tout type d’erreur, parce qu’autant je suis capable de repérer certaines de ces erreurs pour la partie chinoise, autant tout ce qu’est Japon, Inde, Corée, ou autre pays d’Asie, je n’y connait rien du tout. Du coup je cherche pour la Chine, et si c’est fiable pour ça, je me dis que c’est fiable aussi pour le reste (logique discutable je vous l’accorde, je peux tomber sur un spécialiste de la Chine qui n’y connait rien à l’Inde ou inversement). Et bien là, pour ce qui est du coté chinois, je dois dire que c’est extrêmement fiable et précis, j’ai uniquement repéré une toute petite erreur (qui peut très bien être une faute de frappe et qui n’impacte pas le sens), c’est “Beijin” au lieu de “Beijing”, bon, c’est une erreur… Mais comme je l’ai dit, tout le monde comprend de quoi l’auteur veut parler, je pense. ^^

Dans l’ensemble, j’ai trouvé que c’est un très bon résumé de l’histoire de l’Asie. Évidemment, ça reste très concis, et ne rentre pas vraiment dans des détails très poussés. Je pense que je peux particulièrement conseiller ce livre aux curieux de l’histoire de l’Asie, puisque ça couvre vraiment toute la période historique, des premiers écrits de chaque civilisation asiatique, jusqu’à nos jours. Peut-être un peu moins adapté aux spécialistes, puisque le texte reste peut-être un peu trop large pour eux.