Précis de lectures du contraste français-chinois.

Encore une méthode que j’ai trouvé par hasard, et j’étais curieux de voir comment ça pouvait être conçu. Une méthode qui fait un point sur les différences entre le français écrit et le chinois écrit, ça aurait été parfait pour moi ! Malheureusement… Comment dire… On aurait pas pu faire plus éloigné que ce à quoi je m’attendais au vu du titre.

Tout d’abord, je tiens à préciser que cette méthode n’est pas destinée aux français apprenant le chinois, mais plutôt aux chinois apprenant le français, je ne suis donc pas le cœur de cible de l’ouvrage, mais même pour ceux qui le sont, il y a des problèmes qui ne changent pas.

Premièrement, je tiens à dire que ce n’est pas un Précis de lectures du contraste français-chinois. Ce livre est composé de différents articles, nouvelles, discours retranscrits etc… tirés du patrimoine français et européen. Pour l’exemple, on y trouve l’appel du 18 juin, des allocutions de Chirac ou de Mitterrand ou l’histoire de Christophe Colomb. Tous les textes sont présents dans les deux langues, et pour la partie française, certains mots de vocabulaire sont traduits en Chinois à la fin du texte, et certains points grammaticaux sont rapidement expliqués en une ligne. C’est plus un recueil de texte bilingue aidé pour la partie chinoise, mais un “Précis de lectures du contraste français-chinois“… non.

Mais à la limite, ça pourrait passer. Je n’ai rien contre les recueils bilingues, bien au contraire, ça permet de travailler la langue, mais en étant sûr du sens ce ce qu’on lit, et j’essaye toujours de lire au maximum les parties chinoises pour améliorer mon niveau mais… Oui, il y a un “mais” : les fautes de français. Je vous laisse juger les photos du livre ci-dessous.

En quelques pages, nous avons : “soientelles”, les mots “exsister”, “actf” et “enviévrer” (alors celui-là, je ne comprends même pas ce qu’ils voulaient dire…), “â” au lieu de “à” et et SDIA au lieu de SIDA… et le pire, c’est que ce n’est que sur quelques pages ! Il y a des fautes de français absolument partout, à toutes les pages ou presque, dès qu’il y a du français !

Donc j’ai arrêté de le lire avant la fin, même si je déteste faire ça. Le français étant de qualité plus que discutable, comment est le chinois ? Parce que je n’ai pas forcément le niveau pour tout repérer, et en même temps, j’ai pas forcément envie d’apprendre des fautes à cause d’une méthode de langue… Le plus grave, c’est que ce livre est destiné aux chinois apprenant le français, et qui du coup ne sont pas forcément tous en mesure de repérer les fautes qui sont omniprésentes dans ce livre.

Du coup… à éviter, clairement, c’est la pire méthode de langue que j’ai jamais vu, et pas uniquement parce que je ne suis pas le cœur de cible. C’est une arnaque à éviter absolument.