The assassin – Hou Hsiao-Hsien

The Assassin ! Un film Taïwanais de Hou Shiao-Shien avec Shu Qi dans le premier rôle que j’avais vu à sa sortie au cinéma en 2015 avec ma mère (J’étais alors tout jeune et en licence 2 de chinois ^^) et que j’avais adoré, malgré un accueil très mitigé : ce film, de ce que j’ai entendu autour de moi, c’est un peu on adore, ou on déteste. Et moi, j’adore ! ^^

Le film raconte l’histoire de Nie Yinniang (Shu Qi), une femme formée à devenir assassin par la nonne à laquelle elle avait été confiée étant plus jeune. Comme tout bon assassin, elle a des cibles à éliminer, et l’une d’entre elles est son ancien fiancé (Chen Chang), aujourd’hui marié avec enfant, dans sa province natale. Donc, dilemme : éliminer son amour de jeunesse, ou perdre la confiance de l’ordre des assassins et de celle qui l’a formée.

Si le scénario peut sembler un peu simple raconté comme cela, c’est que je n’ai pas encore parlé de ce à quoi le film ressemble. The Assassin est avant tout un film très beau : il contient de très beaux plans, très colorés, des jeux avec ce qui est vu par le spectateur et ce qui ne l’est pas… C’est très contemplatif très beau, ça ne parle pas beaucoup, mais personnellement, je ne m’ennuie pas, même à le revoir.

Et puis, he bien oui, c’est un film d’arts-martiaux ! Oui, un film d’arts-martiaux contemplatif, ça existe. Enfin, ça existe surtout grâce à ce film. Et c’est pour ça que l’accueil de ce film a été aussi mitigé. A sa sortie au cinéma en France, il était vendu comme un film d’arts martiaux, ce qu’il est, mais les scènes de combats restent peu nombreuses et de courtes durées par rapport à un film d’arts martiaux traditionnel. Du coup, les gens s’attendant tellement à voir de la baston ont pu être déçus. Personnellement, je m’attendais aussi à voir de la baston : je regarde pas forcément les bandes-annonces avant d’aller voir les films, alors si on me dit “Y’a un film d’arts-martiaux” au ciné, je fonce. ^^ Mais pour autant, j’ai été vraiment conquis par ce film !

En bref, c’est un film d’arts-martiaux assez unique en son genre, il ne faut pas être rebuté par un rythme différent de ce qu’on peut voir dans les autres films d’arts-martiaux avec beaucoup de longs combats et presque sans pauses. J’adore les films de ce genre, pas de problème, mais The Assassin change les codes et en fait un film tellement bon au final ! Je recommande, bien sûr, et au moins, contrairement à moi, vous êtes prévenus que ce film n’est pas vraiment un film d’arts-martiaux comme les autres !