Chine, Mystères et Paysages – Kevin Sinclair

Je vais vous parler d’un livre qui aurait pu me faire avoir une très bonne note au tout premier dossier que j’ai eu à faire en rentrant en licence de chinois (mais qui finalement m’a plus servi pour protéger mes jambes de la chaleur de mon ordinateur portable quand je le mets sur mes genoux (c’est pas ma faute s’ils font des livres en 15,6 pouces ^^)). L’intitulé de ce sujet était “L’économie dans le bassin du fleuve Jaune”. Et contrairement à ce qu’annonce le titre, ce livre parle uniquement du fleuve jaune et de ses alentours (Donc parfait pour ce devoir). ^^

Le fleuve jaune est considéré de nos jours comme le berceau de la civilisation chinoise. En effet, si on regarde l’emplacement des premières dynasties chinoises notamment des Xia, des Shang et des Zhou, on s’aperçoit que la Chine est apparue à l’origine sur les alentours de ce fleuve, avant de s’étendre petit à petit pour atteindre la taille qu’on lui connait actuellement. Kevin Sinclair, dans ce grand et beau livre nous emmène le long du fleuve en nous racontant l’histoire du pays et de ses paysans ainsi que la mythologie chinoise liée au Fleuve Jaune.

Le Fleuve Jaune est tout à la fois source de vie et de mort.

Kevin Sinclair, Chine, Mystères et Paysages

Donc, je vais un peu vous parler du fleuve Jaune (Huanghe en Chinois). Déjà, ce fleuve porte ce nom là, car il est vraiment jaune. Dans sa course, il traverse une terre très friable de couleur jaune : le Loess. En plus de sa couleur, le loess donne à ce fleuve une quantité très importante de limon, qui rend les berges du fleuves en aval très fertiles (D’où la “source de vie” de Kévin ^^). Mais le terrain très accidenté de la région du loess permet au fleuve de facilement sortir de son lit en cas de crue, pour tout simplement changer de cours. Ces changements, toujours inattendus, ont créés un grand nombre d’inondations dans les régions avoisinantes au cours des siècles et malgré les digues et autres protections anti-inondations, ce fleuve n’en fait souvent qu’à sa tête. On apprend aussi dans ce livre que les barrages hydro-électriques sur le fleuve deviennent obsolètes beaucoup plus rapidement à cause de la quantité de terre dans l’eau, qui se dépose dans les installations à une vitesse beaucoup trop élevée.

J’ai énormément apprécié la quantité d’informations trouvables dans ce livre concernant la mythologie. J’ai beaucoup de mal à trouver de bons ouvrages parlant de mythologie, et celui-ci est limite le plus complet que j’ai pu trouver sur certains aspects alors que je n’en attendais rien (comparé à d’autres desquels j’attendais beaucoup et où je n’ai rien trouvé d’intéressant, je suis comblé. ^^)

Comme la plupart du temps avec les “beaux livres”, je n’attendais pas grand chose de celui-là. En tout cas, je n’attendais absolument pas qu’il se concentre sur le fleuve jaune. Mais je suis très content de ma lecture et des thèmes abordés, qui sont très bien traités, bien qu’inattendus. Je ne peux que vous recommander ce livre, surtout que je n’ai pas parlé des photographies qui illustrent toujours ce genre de livres. Avec les beaux livres, je suis toujours méfiant au début, mais ce sont parfois de belles surprises.