Food in chinese culture, anthropological and historical perspectives – K. C. Chang

Et me revoilà à travailler sur un mémoire, et encore une fois, ça parle un peu du rapport à la nourriture en Chine. Je m’étais déjà un peu servi de ce livre l’an dernier, mais cette fois j’ai eu le temps de le lire beaucoup plus en détail, du coup le voilà ! ^^

Bon, on m’avait prévenu quand j’ai commencé mes études de chinois : c’est bien de parler aussi anglais quand on fait des recherches sur la Chine, parce qu’on manque encore de pas mal de sources en Français pour tout ce qui est ouvrages théoriques un peu poussés. La plupart des travaux de recherches en anglais sur la Chine ne sont pas traduits, du coup, ça fait un gros pan de la sinologie qui nous est complétement fermé si on ne parle pas anglais dans le domaine. C’est le cas pour ce livre, qui n’est pas traduit du tout en français.

Food in Chinese culture, (“La nourriture dans la culture chinoise”) est un travail anthropologique sur la consommation alimentaire des chinois au fil du temps, de la Chine ancienne au XXème siècle. Chaque période de temps est traitée par un spécialiste de chaque période : on commence dans la Chine ancienne par K.C. Chang, un archéologue et anthropologue, et on évolue petit à petit à travers les dynasties en changeant d’anthropologue à chaque période.

Je précise que l’auteur de chaque partie change, parce que du coup, le sujet est traité différemment entre chaque partie, chaque auteur ne mettant pas la même importance à chaque chose. De plus, les sources varient énormément d’une période à l’autre. Évidemment, le travail archéologique effectué pour la Chine ancienne n’est pas nécessaire pour étudier le XXème siècle. Mais du coup, ça donne malheureusement un travail assez inégal, même si indépendamment les uns des autres, chaque chapitre est de qualité. Certains aspects de la question sont traités pour certaines périodes et pas d’autres, et malheureusement, les chapitres que j’ai trouvé les moins intéressants concernent les périodes de temps que je dois étudier. (Pas de chance, j’imagine ^^)

Malgré ces petits défauts, ce livre représente un gros travail, et est vraiment qualitatif. La bibliographie est solide, et ce livre traite de nombreux aspects de la question, même certains inespérés. Ce livre va probablement beaucoup m’aider dans mon travail, et le fait que ce soit en anglais ne m’a pas dérangé, preuve que le vocabulaire reste quand même assez accessible avec un niveau d’anglais moyen (Il faut juste apprendre le noms des différents aliments, et des fois je m’y suis un peu perdu). ^^

Je n’ai pas vu d’équivalent en français qui aborde ce sujet aussi profondément, donc ce livre est vraiment une grande référence pour moi et me servira énormément dans mon travail. Ensuite, bien sûr, ne vous aventurez pas à lire ça sans raison, sauf si vous êtes passionné par le sujet : c’est un ouvrage extrêmement théorique sur le rapport à la nourriture en Chine, pas un livre de recettes. ^^