La Chine Ancienne – Roger Goepper

Bon, je dois avouer que le titre de ce livre n’est pas très original. Des livres qui s’intitulent “La Chine Ancienne”, il y en a plus d’un. Là où ce livre est original, est qu’il est d’un format encyclopédique : Haut, large, et épais.

J’ai mis un peu de temps à le terminer, c’est justement à cause de son format. Il est vraiment lourd et intransportable et je lis majoritairement dans les transports et avec lui… C’était juste impossible. Du coup je le lisais le soir avant d’aller me coucher.

Mais revenons à nos moutons : ce qui est intéressant dans le livre, ce n’est pas tellement son format, que son contenu. Comme le titre l’indique, on parle surtout de la Chine ancienne, et donc de la période impériale (avant 1911). Ce livre commence par l’Histoire du pays, des premières sources qu’on a (même avant avec les dynasties mythologiques pré-impériales) et va jusqu’à la chute de l’empire au XXème siècle. Mais ce qui m’a particulièrement plu dans ce livre, c’est qu’il ne s’arrête pas à une description de l’Histoire, et parle aussi d’autres aspects de la civilisation chinoise : les sciences (ou sur quelles inventions la Chine a été en avance par rapport à l’Europe), les arts et artisanats (poteries, céramiques, poésies et proses, théâtre), les religions et écoles de pensées (En tout cas les dominants, confucianisme, taoïsme, bouddhisme), les relations avec les autres pays autour… J’ai trouvé que ce livre traitait de la civilisation chinoise assez largement. Il n’est ni trop spécifique pour n’intéresser que les spécialistes, ni trop vague pour n’intéresser que les néophytes : il parle de beaucoup d’aspects différents de la civilisation chinoise en détail, mais reste accessible, je pense.

Bon… Tout n’est pas parfait je l’avoue. Roger Goepper qui a dirigé la conception de ce livre est un spécialiste de l’art asiatique, donc les différentes parties sur l’art sont particulièrement bien traitées. Mais dans le reste sur la partie historique, il n’est pas exempt de faute. A titre d’exemple, la période de l’usurpation de Wang Mang est datée du IXème siècle (alors qu’en réalité c’est en l’an 9 ap.JC), ou bien le nom de l’amiral explorateur Zhang He est orthographié Zhang Ho… Mais bon, vu la qualité globale du livre, j’ai tendance à pardonner ce genre de petites erreur… ^^

Je dois la possession de ce livre à ma petite sœur qui me l’a offert (Je voulais me le prendre, mais j’avais pas les moyens, du coup c’est passé en cadeau d’anniversaire 6 mois après mon anniversaire. ^^). Et il est beau ! Le livre est rempli de photos (de bonne qualité, c’est pas toujours le cas. ^^) Et le livre est muni d’un joli coffret (voir photo ci-dessous)

Coffret de l’édition

En bref, je le recommande vivement, c’est un magnifique livre-objet qui fera très bien dans ma bibliothèque, et le contenu est plus que recommandable pour quiconque s’intéresse à la Chine Impériale.