Tigre et Dragon – Ang Lee

Il y a beaucoup de films qui sont un peu des classiques du cinéma chinois que je n’ai jamais vu. Parmi ceux-ci, il y avait Tigre et dragon d’Ang Lee. Je viens donc de remédier à cela. Et dans l’ensemble, j’ai bien aimé. ^^

Je suis assez bon public pour tout ce qui est films d’arts-martiaux en général, tant que les chorégraphies des combats sont bien faites, le scénario n’a pas besoin de casser des briques. Là, nous avons l’histoire de Li Mubai, incarné par Chow Yun-Fat, spécialiste du combat à l’épée, qui cherche à trouver la paix. Pour ce faire, il décide de donner son épée légendaire à un seigneur, et d’arrêter de se battre. Malheureusement, l’épée se fera voler, et avec elle, tout espoir de trouver la paix pour Li Mubai.

Mais en réalité, le véritable héros de ce film n’est pas Li Mubai, mais les deux personnages féminins : Yu Shulien, incarnée par Michelle Yeoh, et Jiao Longyu incarnée par Zhang Ziyi. C’est là que le film est particulier : absolument toutes les scènes de combat du film font intervenir une femme au minimum. Jamais de combats 100 % masculins, et ceux-ci, lors des combats, sont d’ailleurs fréquemment les perdants ou ceux qui sont tournés en ridicule. Il y a pas mal de personnages féminins qui sont en recherche de liberté et d’émancipation par rapport au statut d’épouse uniquement, mais d’un autre côté, nous avons le personnage de la “Hyène”, dont on raconte qu’elle a été violée par son maître et que c’est la raison pour laquelle elle l’a tué, mais jamais un seul personnage n’éprouve un peu de compassion pour elle. C’est le méchant du film, et ce peu importe le contexte. Du coup j’ai trouvé ce film un peu contradictoire sur la place de la femme. D’un côté elles ont le premier rôle et elles sont montrées égales ou supérieures à l’homme, mais personne ne cherche à comprendre le point de vue du personnage de la “hyène”…

Sinon, parmi les choses que je n’ai pas bien compris il y a où et quand l’action se passe. Pour où elle se passe, on sait que la zone urbaine est Pékin, mais en dehors de ça, on nous montre des paysages de toute la Chine pour les paysages ruraux : on a des images du Xinjiang, des plaines ressemblant plus à la Mongolie, on parle de Mandchourie… Bon, tout ça, c’est au nord, mais sinon, j’ai trouvé ça flou dans les lieux. Et sinon, niveau datation… J’ai vu leur coupes de cheveux, je me suis dit “Dynastie Qing”. En effet, la dynastie Qing est une dynastie Mandchoue qui avait fait passer des lois humiliants pour les chinois, tel l’obligation de cette coupe de cheveux (chauve sur le haut et longue tresse dans le dos), donc ça serait daté entre 1644 et 1912. Mais sinon, en parlant de l’épée de Li Mubai, il disent que celle-ci à plus de 4 siècle, car les gravures sur celles-ci ont été perdues avant la dynastie des Han ( Entre -206 et 220), du coup on serait entre le troisième et le septième siècle… Du coup, vraiment pas clair pour moi… ^^

Mais je chipote, sinon, j’ai adoré les combats, qui montrent une grande diversité dans les armes utilisées, et qui donnent des batailles vraiment originales et intéressantes par rapport à ce que je vois d’habitude. ^^

J’ai vraiment dans l’ensemble été conquis par ce film, à part les quelques incohérences que j’ai mentionné, j’ai vraiment adoré.