Le Yin et le Yang

Le Yin et le Yang (阴/阳) est un concept phare du taoïsme. D’après le sinologue Marcel Granet, dans son livre La civilisation Chinoise, le Yin et le Yang est un concept qui apparait dès la civilisation chinoise primitive, où les gens classaient les choses selon leur nature supposée masculine (Yang) ou féminine (Yin). Par exemple, le soleil, la chaleur, l’été étaient des concepts Yang et la lune, le froid, l’hiver seraient Yin. (1) De plus, toujours selon Marcel Granet, au sein de l’empire : « Le fils du ciel dirige l’action du Yang, et sa femme l’action du Yin » (2) Les deux sont donc indissociables et ne peuvent fonctionner l’un sans l’autre. Il rajoute d’ailleurs un peu plus loin que ces deux forces du Yin et du Yang sont « deux forces antagonistes qui s’opposent et alternent mais qui ne sont créatrices qu’en s’unissant » (3).

(1) : Marcel Granet, La civilisation chinoise, Paris : Albin Michel, 1968 (1929), p.192.
(2) Ibidem, p. 210
(3) Ibid, p.214

Bibliographie

GRANET, Marcel, La civilisation chinoise, Paris : Albin Michel, 1968 (1929), 371p.